LIVRAISON OFFERTE DÈS 29,90 € D'ACHAT

001.jpg
A propos
Notre histoire

Je suis Rachel, j’ai 34 ans et sur les bancs de la fac je savais déjà que je n’étais pas faite pour le notariat, je savais que ma Colette de mère n’avait pas seulement mis à ma disposition son teint de pêche et ses cheveux auburn façon châtaigne à peine éclose, non, elle m’avait transmis le gène de la mode, la passion des achats, la folie des négociations, le don de la trouvaille que personne ne déniche, le sens de l’anticipation sur ce qu’on ne porterait pas aujourd’hui mais dont on raffolera demain bref Colette m’a mise au monde avec le don de « mettre en ligne » avant celui de "Maître Notaire"

Mon diplôme en main et mes parents ravis, prêts à faire graver ma plaque sur ce que serait plus tard mon Etude, je leur annonce un soir comme les autres, que je veux créer MON site, acheter et vendre, mettre en ligne des nouveautés tous les jours, proposer une mode à la portée de toutes et aux allures des grands, inventer un concept, une façon nouvelle de faire du shopping, un site qui serait un dressing de filles, la caverne de Rachel BABA et bien plus encore... Mes parents suffoquent; ma soeur Vanessa m’encourage et me soutient, c’est décidé, URBAN DRESSING naîtra le 31 Mai 2010.

8M2 dans une vieille réserve, un ordi, un appareil photo, un site… Premiers achats; à tâtons mais avec une niaque d’enfer, je mets en ligne, les heures sont des jours et les jours des années… 

J’ai connu l’attente, seule devant mon écran j’espérais la cliente… le clic, LE colis à faire…
Les mois ont passé, les commandes étaient rares et ma conviction intacte… L’idée c’était qu’il manquait peut être l’ingrédient qui ferait LA différence, le petit détail qui change tout…

Il me manquait celle qui est devenu mon indispensable, mon égérie, celle qui porterait chacun des vêtements face à l’objectif de mon Canon d'occasion… Ma fée clochette, celle qui a trouvé sans le savoir comment les filles se projettent à travers non pas le top model lisse et parfait qu’elles ne seront jamais, mais juste une fille comme elle, avec ses imperfections transformées en petites touches de charme…MA Marie, venue d’abord pour me rendre service en posant comme ça, mal coiffée, pressée et même pas payée !!! Son truc à elle, c’était de ne jamais montrer son visage, histoire d’attiser la curiosité des filles qui se sont immédiatement identifiées à elle… Tête baissée, ou trop levée, chapeau ou casquette cachant ses yeux, lunettes trop grosses ou contre jour subtil, personne ne savait à qui elle ressemblait et donc elle était chacune d’elles…

Ma détermination, l’héritage de maman Colette, la fougue de ma grande soeur Vanessa face à ce projet, la magie de ma fée Marie, mais surtout, surtout, mon ange, mon tout, celui sans qui je ne serai qu'une ombre, mon père, Francis, mon épaule, autant d’ingrédients pour que ma recette prenne enfin une saveur gourmande… Les commandes ont succédé aux fragiles heures d’attentes, et à l’aube de 2013; ma petite soeur Hannah a rejoint notre petite équipe de filles à la mode, elle sera très vite, elle aussi, indispensable à l'histoire et deviendra votre BFF sur nos réseaux sociaux !!! Unis comme les 5 doigts d’une main prête à caresser tous les écrans du monde !!!!!! 
300 000 « Likes » et  200 colis par jours en 2017 Urban Dressing déploie ses ailes et pousse les murs de la petite réserve qui abritait ses débuts…

Notre joli loft façon vieille usine de couture, nos jeunes stagiaires aux oeillettes reliées à nos bureaux, nos fans qui s’affolent devant nos nouveautés, nos achats aux quatre coins du monde, RIEN de toutes ces paillettes ne nous a changé… et lorsque tout s’éteint, lorsque je rentre retrouver mes jumelles (ah oui j’ai aussi trouvé le temps de me marier et de doubler ma commande de bébé), lorsque je rentre disais-je, c’est là et là seulement que je réalise que le début c’est tous les jours, que si demain et après demain existent, c’est pour nous permettre de grandir encore et de viser plus loin, là bas, là ou les magasines dénichent les dénicheuses de look